Ifs (Calvados), Centre pénitentiaire. Les occupations de l'âge du Fer, de l'Antiquité et du haut Moyen Age - Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives Access content directly
Reports Year : 2022

Ifs (Calvados), Centre pénitentiaire. Les occupations de l'âge du Fer, de l'Antiquité et du haut Moyen Age

Yves-Marie Adrian
  • Function : Author
  • PersonId : 1073358
Ginette Auxiette
  • Function : Author
  • PersonId : 1032479
Vincent Carpentier
Karine Chanson
  • Function : Author
  • PersonId : 1097758
Valérie Deloze
Stéphanie Dervin
  • Function : Author
Emmanuel Ghesquière
Bernard Gratuze
Anthony Lefort
  • Function : Author
  • PersonId : 1073505
Gael Léon
  • Function : Author
  • PersonId : 1047470
Myriam Le Puil-Texier
  • Function : Author
  • PersonId : 1092080
Caroline Mougne
Joëlle Rolland
Quentin Tavelet
  • Function : Author
Nolwenn Zaour

Abstract

La fouille préventive, réalisée en 2019 à Ifs dans le cadre du projet d’aménagement du centre pénitentiaire de Caen, a permis d’étudier plusieurs habitats allant de l’âge du Fer au Haut Moyen Âge. Ils s’inscrivent dans la densité des occupations protohistoriques et antiques mises en évidence depuis le début des années 2000 sur la ZAC Object’Ifs Sud et sur les communes avoisinantes d’Ifs. Sur la présente fouille d’une superficie de 5,8 ha, trois habitats datés de l’âge du Fer ont été identifiés. Le premier s’est mis en place au cours du VIe siècle et perdure jusqu’au IVe siècle avant J.-C. Il est composé d’une série de parcelles adjacentes, enfermant des bâtiments sur poteaux, quelques silos et des fosses d’extraction. L’ensemble est accessible à l’ouest par le biais d’un chemin qui constitue l’un des principaux axes viaires sur la ZAC Object’Ifs Sud. À cette première occupation sont associés trois groupes funéraires, allant de quelques individus à plusieurs dizaines de morts. L’un de ces groupes comprend un monument funéraire de plan quadrangulaire enfermant une tombe à char, malheureusement très arasée. Au cours du IVe siècle avant J.-C., l’habitat se déplace légèrement vers le nord et se développe au cours des trois siècles suivants. Il comporte plusieurs aménagements compilés, correspondant à au moins quatre phases d’aménagement de fossés. La première comprend la fondation d’un enclos et ses espaces accolés, suivie d’une phase de réfection des fossés. L’étape suivante consiste en la création d’un grand enclos quadrangulaire enveloppant intégralement le premier, suivi d’un aménagement d’extension. Ce grand enclos, ceinturé par des fossés puissants, est occupé au cours de La Tène moyenne et finale et enferme des fosses de stockage, des fours et foyers, regroupés autour d’une cour qui nous est parvenue sous la forme d’une dépression centrale. Mais la structure la plus remarquable comporte une cave souterraine dotée de deux salles et de multiples entrées et conduits d’aération, dont l’état de conservation est exceptionnel. En même temps, un autre habitat est établi au nord, celui-ci étant de taille nettement plus réduite. Il a connu trois phases d’aménagement, dont la première remonte au cours du IVe siècle avant J.-C. Les deux premières phases comportent un habitat partiellement clôturé, auquel se rattachent une série de trous de poteau et trois caves. La troisième et dernière phase, datée grosso modo de La Tène moyenne/finale, est la mieux définie et comprend un enclos de plan trapézoïdal enfermant des bâtiments sur poteaux et deux caves boisées. Après l’abandon des habitats à la fin de l’âge du Fer, seul le secteur du grand enclos connaît une reprise à l’époque romaine. Les vestiges identifiés se résument à des fossés à caractère parcellaire, des structures de combustion et quelques fosses, indiquant la présence d’une occupation modeste et incomplète au sein de la zone d’étude. Le mobilier, assez modeste, offre une datation entre la seconde moitié du Ier siècle après J.-C. et le premier tiers du IIe siècle, indiquant une durée d’occupation de moins d’un siècle. L’ensemble illustrent un type de site secondaire et diffus lié aux travaux saisonniers d’un domaine agricole. À partir du haut Moyen Âge, une nouvelle occupation s’installe dans la partie orientale de l’emprise. Elle est matérialisée par des constructions sur poteaux et des fonds de cabanes, dont deux présentent un aménagement pour l’ancrage d’un métier à tisser. L’un des fonds de cabane enferme une sépulture. Ce site n’est pas sans rappeler les formes d’habitat fouillées sur les communes de Soliers, de Grentheville, de Mondeville, de Cormelles-le-Royal et de Cagny. La densité d’occupation du haut Moyen Âge présent sur ce secteur est remarquable et les nouvelles données de ce site viennent alimenter la réflexion sur l’organisation spatiale de ce territoire. De manière générale, l’intérêt majeur du site réside indéniablement dans l’opportunité de mettre en évidence une occupation continue sur plusieurs siècles et d’étudier son évolution depuis la Protohistoire jusqu’au Haut Moyen Âge. Les données alimentent la réflexion engagée depuis plusieurs années sur ce plateau de la rive droite de l’Orne, qui peut être considéré, à l’échelle de la Normandie occidentale, comme l’un des terroirs les plus densément peuplés depuis la Préhistoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Besnard-Vauterin Ifs CP RFO vol.1.pdf (179.15 Mo) Télécharger le fichier
Besnard-Vauterin Ifs CP RFO vol.2.pdf (162.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03791127 , version 1 (29-09-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03791127 , version 1

Cite

Chris-Cécile Besnard-Vauterin, Yves-Marie Adrian, Ginette Auxiette, Vincent Carpentier, Karine Chanson, et al.. Ifs (Calvados), Centre pénitentiaire. Les occupations de l'âge du Fer, de l'Antiquité et du haut Moyen Age. [Rapport de recherche] Inrap Grand Ouest. 2022. ⟨hal-03791127⟩
63 View
76 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More