Auderville (Manche) “Le Sémaphore”, Mesolithic Coastal Flint Knapping - Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives Access content directly
Journal Articles Revue Archéologique de l'Ouest Year : 2014

Auderville (Manche) “Le Sémaphore”, Mesolithic Coastal Flint Knapping

Auderville (Manche) "Le Sémaphore", un grupo de talla costero mesolítico

Auderville (Manche) « Le Sémaphore », un amas de débitage côtier mésolithique

Abstract

Auderville « Le Sémaphore » se situe en Basse-Normandie, à proximité du cap de la Hague (fig. 1). Il s'agit d'un promontoire granitique peu élevé (+ 5 m. NGF) au-dessus du platier de la côte septentrionale de La Hague. Le substrat géologique est constitué de granites clairs à grains fins ou moyens (granite du cap de La Hague : Dupret, 2005). À marée haute, ce promontoire est complètement entouré par la mer : les quelques lambeaux de sol préservés à son sommet sont de ce fait fortement exposés aux éléments. Les côtes nord et ouest de La Hague présentent un découpage relativement accidenté. Elles comportent une série d'écueils et de petits promontoires rocheux en tous points semblables à celui du Sémaphore. Depuis ces promontoires on domine le raz Blanchard et les îles Anglo-Normandes. Le site a été découvert par G. et J. Vilgrain (GRAC) à l'occasion d'une érosion importante du littoral au cours des années 1990. À cette époque, les prospecteurs ont reconnu plusieurs gisements préhistoriques le long de cette même Auderville (Manche) « Le Sémaphore », un amas de débitage côtier mésolithique Auderville (Manche) "Le Sémaphore", Mesolithic Coastal Flint Knapping François Charraud* avec la collaboration de Gérard Vilgrain** Résumé : Le site d'Auderville « le Sémaphore » a été découvert en 1990 lors de prospections menées par G. et J. Vilgrain (GRAC). Il a été fouillé en 2006 dans le cadre du PCR sur La Hague dirigé par C. Marcigny, car il était menacé de destruction à court terme (érosion littorale). Cette opération révèle un amas de débitage côtier de 2 736 silex, dans un lambeau de sol de trois mètres carrés, épargné de l'érosion. Peu d'outils sont présents. Le débitage effectué sur des galets littoraux est peu investi techniquement. Ce site peut être interprété comme un poste de taille temporaire. Il documente les procédés d'acquisition et de transformation des ressources littorales. Le contexte de découverte, ainsi que quatre outils, suggèrent une attribution au Mésolithique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Charraud 2014 Auderville RAO.pdf (2.04 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04440613 , version 1 (06-02-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

François Charraud, Gérard Vilgrain. Auderville (Manche) “Le Sémaphore”, Mesolithic Coastal Flint Knapping. Revue Archéologique de l'Ouest, 2014, 31, pp.7-13. ⟨10.4000/rao.2374⟩. ⟨hal-04440613⟩
6 View
2 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More