Sedimentology and dating of weichselian upper pleniglacial fluvio-aeolian deposits in Lille (Deûle valley, schelde basin, France) - Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives Access content directly
Journal Articles Quaternaire Year : 2012

Sedimentology and dating of weichselian upper pleniglacial fluvio-aeolian deposits in Lille (Deûle valley, schelde basin, France)

Sédimentologie et datation des dépôts fluvio-éoliens du Pléniglaciaire weichselien à Lille (vallée de la Deûle, bassin de l'Escaut, France)

Abstract

The Deûle River has scoured the chalk substratum in two places in the vicinity of Lille. The older scouring is under the lower slopes of the Weppes country. It occurred prior to the Weichselian. It was still active in the Early Glacial. A more recent scouring, predating the Upper Pleniglacial, appeared one kilometre eastward. The Hegel street excavations allow direct observation of a portion of the in-filled channel; a 12,5 m thick sandy alluvium deposited in small channels associated with indications of cold. It dated to about the end of the Pleniglacial (17 960 ± 90 BP, i.e. 21 639 ± 361 cal. BP). These deposits gave way to-apparently continuous -fluvio-aeolian formations, bedded and clayey at first, becoming loess-like in the upper strata. According to the C 14 date and to two OSL dates (21.7 ± 1.9 and 23.7 ± 2,0 ka), this silty, primarily aeolian formation seems to have been rapidly deposited (about 21.7 ka?). These first dates of loess upper valley infilling from northern France should be considered with caution. They appear to indicate the simultaneity of aeolian deposit on slope and valley bottoms at the end of the Pleniglacial, earlier than in the sandy valleys of Belgium and Netherlands.
Dans la région de Lille, la Deûle a nettement incisé le substrat crayeux. L'incision la plus ancienne se situe sous le bas de versant du Pays de Weppes et est antérieure au Weichselien. Le tracé a été actif jusqu'au Début Glaciaire. Une incision plus récente, antérieure au Pléniglaciaire supérieur weichselien, s'individualise environ un kilomètre plus à l'est. Le chantier de la rue Hegel permet une observation directe d'une partie du remblaiement du chenal pléniglaciaire weichselien. Les alluvions sableuses se déve-loppent sur 12,5 mètres, elles se déposent en petits chenaux et sont accompagnées de quelques marqueurs de froids. Elles sont datées de la fin du Pléniglaciaire (17 960 ± 90 BP, soit 21 639 ± 361 cal. BP). Elles cèdent la place à des formations fluvio-éoliennes, appa-remment en continuité, qui, d'abord litées et argileuses, deviennent loessiques. A la lumière de la date 14 C et de deux datations OSL (21,7 ± 1,9 et 23,7 ± 2,0 ka), la formation limoneuse à dominante éolienne semble se mettre en place rapidement (vers 21,7 ka ?). Ces premières dates effectuées sur le remblaiement loessique terminal des fonds de vallées du nord de la France sont à considérer avec prudence. Elles impliquent la simultanéité du dépôt éolien en fond de vallée et sur versant à la fin du Pléniglaciaire, plus précocement que dans les vallées sableuses du bassin belgo-néerlandais.
Fichier principal
Vignette du fichier
Deschodt 2012_Deule rue Hegel_Q.pdf (12.61 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02055110 , version 1 (03-03-2019)

Identifiers

Cite

Laurent Deschodt. Sedimentology and dating of weichselian upper pleniglacial fluvio-aeolian deposits in Lille (Deûle valley, schelde basin, France). Quaternaire, 2012, 23 (vol. 23/1), pp.117-127. ⟨10.4000/quaternaire.8513⟩. ⟨hal-02055110⟩
198 View
349 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More