Un diagnostic au cœur de la ville médiévale d’Orchies : découverte d’un ensemble statuaire remarquable - Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives Access content directly
Journal Articles Revue du Nord Year : 2015

An archaeological evaluation in the medieval town of Orchies (Nord): the discovery of a remarkable group of statues

Un diagnostic au cœur de la ville médiévale d’Orchies : découverte d’un ensemble statuaire remarquable

Abstract

An archaeological evaluation was undertaken in Orchies in 2013 at the corner of Letellier and Gaston Leroy streets prior to the construction of a building. An area of 644 m² was investigated. The work revealed medieval occupation dating back to the 13th and 14th centuries with front street wooden walled buildings with beaten clay soil floors and having back plots. Several pits were detected and sampled ; however, the presence of groundwater prohibited full and thorough investigation. The demolition of the buildings in the late 14th or 15th century was followed by a re-cultivation. It seems that there was no building on the plot thereafter until the late 18th or early 19th century. At the level of the post-medieval garden a pit had been cut. On archaeological excavation this was found to contain an outstanding set of four statues, fashioned from limestone, including three in very good condition. Two of the figures represent monks and probably date back to the second half of the 16th or the 17th century. The two other statues date from the early 16th century. One is St. Agnes, the other Mary Magdalene. The stratigraphic position of this pit and the 18th century ceramics found in the filling lead us to think that these statues could have been hidden therein to protect them during the turmoil of the French Revolution.
Le projet de construction d’un immeuble, rue Letellier à Orchies, sur l’un des rares terrains encore accessible dans le centre historique de la commune, constituait une opportunité d’appréhender la topographie et l’évolution de la ville médiévale, attestée dès le xiie s. La DRAC – Service régional de l’Archéologie a donc décidé la réalisation d’un diagnostic d’archéologie préventive avant la mise en œuvre du projet. L’opération a été menée par l’Inrap (L. Debs), en 2013, sur une surface de 644 m2. Elle a mis en évidence une occupation médiévale remontant aux xiiie et xive s. avec, en front de rue, des bâtiments sur poteaux et sablières basses aux sols en terre battue se développant sur une épaisseur maximale de soixante centimètres. En arrière des parcelles, plusieurs fosses ont été détectées et échantillonnées. La présence d’une nappe d’eau peu profonde n’a pas permis de les explorer plus avant. La démolition des bâtiments à la fin du xive ou au xve s. est suivie d’une remise en culture. Aucun bâtiment ne semble construit sur la parcelle avant la fin du xviiie ou le début du xixe s. L’important lot céramique découvert a permis un phasage périodique de l’occupation s’échelonnant entre la fin du xiiie s. et le dernier quart du xixe s. La présence de deux tessonières, l’une datée du xviie et l’autre du xixe s., indique une production céramique proprement orchésienne. Une fosse s’ouvrant dans le niveau de jardin post médiéval a livré un ensemble exceptionnel de quatre statues de calcaire, dont trois en très bon état de conservation. Deux d’entre elles représentent des moines et remontent vraisemblablement à la seconde moitié du xvie ou au xviie s. Les deux statues de saintes, elles, sont datées du tout début du xvie s. L’une d’elles représente sainte Agnès, l’autre sainte Marie-Madeleine. La position stratigraphique de cette fosse et le mobilier contenu dans le comblement conduit à penser que ces statues ont pu être cachées pour les préserver durant la Révolution. Cette découverte rare constitue un témoignage exceptionnel de l’art médiéval régional. À ce titre, les quatre statues ont été déposées par l’État au palais des Beaux-Arts de Lille, pour y être prochainement présentées au public.
Fichier principal
Vignette du fichier
AUDOLY_ET_ALII_2015_RDN_413_0281.pdf (18.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02139187 , version 1 (03-06-2019)

Identifiers

Cite

Marion Audoly, Laetitia Barragué-Zouita, Ludovic Debs, Vaiana Vincent. Un diagnostic au cœur de la ville médiévale d’Orchies : découverte d’un ensemble statuaire remarquable. Revue du Nord, 2015, 413 (5), pp.281-303. ⟨10.3917/rdn.413.0281⟩. ⟨hal-02139187⟩
123 View
511 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More