Renouvellement des outils informatiques pour l’enregistrement et l’étude des sépultures collectives. Échanges méthodologiques - Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives Access content directly
Special Issue Préhistoires Méditerranéennes Year : 2019

Updating of computer tools for the recording and study of collective burials. Methodological exchanges

Renouvellement des outils informatiques pour l’enregistrement et l’étude des sépultures collectives. Échanges méthodologiques

Abstract

For nearly seven years, computer tools related to data geo-referencing (photogrammetry, GIS, 3D models) have become considerably more democratic in the way of a greater accessibility of software dedicated to data acquisition and processing. In the archaeological field in particular, a policy of setting up high-performance dedicated software, paired with the implementation of support services, referents and training, now allows archaeologists to incorporate fully the use of these tools into excavation and study strategies. In the field of funeral archaeology, these software products have met with great interest (seminars of the "ISA" network in 2013 in Pessac and "EVENA" in Tours in 2015), fully justified since they touch on the very object of contemporary archaeological practice, i.e. the recording of the remains in order to analyse their spatial distribution. Such tools are particularly valuable for the study of collective burials. In particular, they allow the recording and exploitation of a very large amount of complex data, the processing of which previously posed a high hurdle even in terms of feasibility. Many feedbacks on the excavation of such contexts are now possible. They probably reflect different successes, as it is generally the case in such phases of major methodological renewal, but they are above all tools for developing cross-disciplinary issues at the site level. This meeting of methodological exchanges organized by the Laboratoire méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique, the Laboratoire d'Anthropologie bio-culturelle, Droit, Éthique et Santé and the Institut national de recherches archéologiques préventives in Aix-en-Provence (France) at the Maison méditerranéenne des sciences de l'homme (MMSH). It confirmed the integration of issues related to the acquisition and processing of field data by the community, the appropriation of tools and the development of expertise.
Depuis environ sept ans, les outils informatiques liés au géoréférencement des données (photogrammétrie, SIG, modèles 3D) se sont considérablement démocratisés sous la forme d’une plus grande accessibilité des logiciels en termes d’acquisition et de traitement des données. Dans le cadre de la discipline archéologique en particulier, une politique d’installation de logiciels dédiés très performants, couplés à la mise en place de services supports, de référents et de formations, permet désormais aux archéologues d’intégrer pleinement ces outils aux stratégies de fouilles et d’études. Dans le cadre de l’archéologie funéraire, ces logiciels ont rencontré un fort engouement (séminaires du réseau « ISA » en 2013 à Pessac et « EVENA » à Tours en 2015) pleinement justifié par le fait qu’ils touchent à l’objet même de la pratique archéologique contemporaine, c’est-à-dire à la cotation des vestiges en vue de l’analyse de leur répartition spatiale. De tels outils se révèlent particulièrement précieux pour l’étude des sépultures collectives. Ils permettent notamment l’enregistrement et l’exploitation d’une masse de données complexes et considérables, dont le traitement constituait, auparavant, un obstacle majeur y compris en termes de faisabilité. De nombreux retours d’expérience relatifs à la fouille de tels contextes sont désormais possibles. Ils témoignent probablement de différentes réussites, comme c’est généralement le cas dans les phases de renouvellement méthodologique important, mais ils sont surtout des outils permettant de développer des problématiques transdisciplinaires à l’échelle du gisement. Cette journée d'échanges méthodologiques organisée par le Laboratoire méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique, le Laboratoire d'Anthropologie bio-culturelle, Droit, Éthique et Santé et l'Institut national de recherches archéologiques préventives s'est tenue à Aix-en-Provence à la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme. Elle a permis de confirmer l'intégration par la communauté des enjeux relatifs à l'acquisition et au traitement des données de terrain, l'appropriation d'outils et le développement des savoir-faire.
No file

Dates and versions

hal-02507917 , version 1 (13-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02507917 , version 1

Cite

Yaramila Tchérémissinoff, Aurore Schmitt. Renouvellement des outils informatiques pour l’enregistrement et l’étude des sépultures collectives. Échanges méthodologiques. Association pour la promotion de la préhistoire et de l'anthropologie méditerranéennes. Oct 2018, Aix-en-Provence, France. Préhistoires Méditerranéennes, 7, https://journals.openedition.org/pm/1706, 2019. ⟨hal-02507917⟩
113 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More