Les ensembles funéraires des II<sup>e</sup> et I<sup>er</sup> s. av. J.-C. en Île-de-France : état des lieux et perspectives de recherche - Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives Access content directly
Journal Articles Revue Archéologique du Centre de la France Year : 2020

Les ensembles funéraires des IIe et Ier s. av. J.-C. en Île-de-France : état des lieux et perspectives de recherche

Abstract

A corpus of 85 facts and some 320 burials allows us to revisit the question of the funerary complexes and practices of the 1st century BC in the Île-de-France region. While the distribution of sites still reveals areas that are devoid of any information, other sectors are fairly well informed thanks to the decisive contribution of Preventive Archaeology. The majority of facts consist of a very small number of burials next to a few more developed complexes. The facts, their location, their relationship to rural or grouped settlements and roads, their organisation, enclosures, associated structures and the burials themselves are examined when they are preserved, which is far from always being the case. Cremations, burials and subjects buried in settlement are examined in turn, which constitute a very special class, from the point of view of structures, practices and furnishings. Among the contributions of this survey, it is worth highlighting the opposition between the Parisii territory in which burial is predominant, including for those with weapons (a region which moreover concentrates almost all burials in domestic contexts) and the Senon territory where cremation is the most common practice, amphora being used in many contexts. Beyond these two geographical poles, the region is characterised by a very wide variety of situations and practices that reflect a contrasting image of Gallic societies.
La prise en compte d’un corpus fort de 85 indices et de quelque 320 sépultures permet de revisiter la question des ensembles et des pratiques funéraires des iie-ier s. av. J.-C. en Île-de-France. Si la distribution des sites laisse encore apparaître des zones vierges de toute information, d’autres secteurs sont assez largement renseignés grâce à l’apport déterminant de l’Archéologie préventive. La majorité des indices se compose d’un très petit nombre de sépultures à côté de quelques ensembles plus développés. Sont examinés les indices, leur localisation, leur rapport à l’habitat rural ou groupé et à la voirie, leur organisation, les enclos, les structures associées et les sépultures proprement dites lorsqu’elles sont conservées, ce qui est loin d’être toujours le cas. Sont examinés successivement les crémations, les inhumations et les sujets inhumés en habitat, lesquels constituent une classe bien particulière, du point de vue des structures, des pratiques et du mobilier. Parmi les apports de cette enquête, il convient de souligner l’opposition entre un secteur parisiaque dans lequel l’inhumation est prédominante, y compris pour ce qui est des sujets dotés d’armes (région qui concentre d’ailleurs presque toutes les sépultures situées en contexte domestique) et un secteur sénon où la crémation est la pratique la plus fréquente, l’amphore figurant alors dans nombre de contextes. Au-delà de ces deux pôles géographiques, la région se caractérise par une très grande variété de situations et de pratiques renvoyant une image contrastée des sociétés gauloises.
No file

Dates and versions

hal-03225116 , version 1 (12-05-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-03225116 , version 1

Cite

Jean-Marc Séguier, Émilie Louesdon. Les ensembles funéraires des IIe et Ier s. av. J.-C. en Île-de-France : état des lieux et perspectives de recherche. Revue Archéologique du Centre de la France, 2020, 59, http://journals.openedition.org/racf/4468. ⟨hal-03225116⟩
55 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More